Publié par

Eau chaude sanitaire collective

Eau chaude sanitaire collective Techliquid vous informe

pour votre santé réacteur adoucisseur anti calcaire sans sel techliquid


Eau chaude sanitaire pour collectif


Avec l’amélioration des propriétés énergétiques des bâtiments, l’eau chaude sanitaire collective devient la nouvelle source de performance énergétique.

Hier consommatrice d’énergie encore modeste par rapport au chauffage, l’eau chaude sanitaire devient, un enjeu énergétique pour le bâtiment d’habitation collectif. Si son poids dans le budget d’une collectivité augmente, les consommations et coûts de la distribution d’eau chaude sanitaire peuvent s’optimiser .

6 mois de chauffage, mais 12 mois de production d’eau chaude sont nécessaires pour
la cuisine et l’eau chaude sanitaire dans  tous les bâtiments d’habitations, bâtiments
tertiaires et publics.

anti-calcaire-eau-chaude-sanitaire

Eau chaude sanitaire collective

Pour l’eau chaude sanitaire collective comme le chauffage collectif,
la production est en chaufferie
(chaudière  d’un immeuble).

 

La puissance doit  pouvoir faire face  à des besoins importants (1 ou 2 chaudières).
Instantané ou couplé à une unité de stockage tampon
(plusieurs milliers de litres pour un gros  collectif) .

Le système de production d’eau chaude est distribué par un circuit indépendant
de celui du chauffage.
L’eau chaude sanitaire est distribuée aux différents logements par réseaux
de canalisations.
Le calorifugeage lui  permet d’isoler le réseau pour éviter le refroidissement
de l’eau de la chaufferie aux logements.

Le bouclage de l’eau chaude est nécessaire pour maintenir une température suffisante dans tout le circuit d’eau chaude sanitaire. Mais attention aux déperditions par les longueurs de surface d’échange. Il est plus avantageux d’équiper ces bâtiments de leur propre système de production pour gagner sur les longueurs de boucle,  l’objectif étant
de réduire la déperdition aux points de puisages. Une forte isolation du réseau peut compenser l’effet négatif des multiplications de colonnes.

En revanche, le calorifugeage des antennes de distribution individuelle sans  intérêt
sur le plant thermique, favorise le développement des bactéries.